14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 12:46

Deux mois ! C'est le temps qu'il aura fallu à nos affaires pour revenir, en bateau, depuis Mayotte jusqu'en Bretagne (via l'ïle Maurice, l'Afrique du Sud et Rotterdam, rien que ça). C'est le temps qu'il m'aura donc fallu pour remettre la main sur mon appareil photo et, plus particulièrement, sur les images stockées sur la carte mémoire. Parmi celles-ci d'autres vues, d'autres paysages, d'autres personnages de Mayotte. De quoi alimenter encore quelques articles, dont ce premier, consacré à l'écomusée du sel de Bandrélé.

 
Écomusée du sel, Mayotte
Cahutes en tôle, cocotiers et feux de bois


Bandréle est un village du sud de Mayotte. L'écomusée y perpétue la tradition de la récolte du sel à la manière mahoraise par des femmes du village. Celles-ci sont organisées en association pour exploiter le sel, le proposer à la vente et, accessoirement, faire visiter le site (moyennant une petite contribution) et faire découvrir leur savoir-faire. Il est toutefois préférable de téléphoner d'abord. Le respect des horaires d'ouverture étant plutôt aléatoire.

La particularité de cette récolte est qu'elle se fait à partir du limon qui se gorge de sel lorsqu'il est régulièrement recouvert par l'océan lors des grandes marées. Les bouénis grattent cette croûte de terre salée, la filtre puis la font évaporer sur de grands feux de bois.

 
Écomusée du sel, Mayotte
Phase d'évaporation


Ne reste, après cela, qu'à faire sécher le sel qui est, ensuite, prêt à être consommé.

D'autres photos et explications sur ce site : http://sebmel.over-blog.com/article-mayotte-le-musee-du-sel-de-bandrele-61382688.html

Les photographes y trouveront un site hétéroclyte. Une petite plaine de terre marron, parsemée de cocotiers, de petites cahutes en tôle (dans lesquelles chaque bouéni travaille sa production) et de feux de bois. Le tout en lisière de mangrove.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Violette 26/09/2011 13:56


J'espère tout de même que les bouenis ont allumé le feu devant toi ? toute cette mousse à l'évaporation est impressionnante.
Elles font un très bon sel, un des meilleur.


Metropolis 28/09/2011 22:36



J'aurais aimé... mais non :(


Comme dit dans l'article, la fréquentation et le respect des horaires d'ouverture étant plutôt aléatoires, il n'est pas sûr du tout de trouver quelqu'un quand on y va à l'improviste.
Particulièrement lors des phases d'évaporation et de séchage qui ne demandent aucune intervention particulière sinon de laisser le temps aux choses de se faire.


Ca a été le cas ce jour-là : aucune bouéni sur le site ! Les feux étaient déjà allumés à notre arrivée et les bouénis certainement déjà parties s'occuper à d'autres tâches, au champs ou à la
maison.


Sinon, oui, le sel est très bon. Je ne sais pas si c'est un des meilleurs mais c'est sûr qu'il est bon.



Présentation

  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte (101e département français et petite île tropicale de l'archipel des Comores, dans l'Océan Indien) et la Bretagne
  • Contact

Photos à vendre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)
N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Liens // Mayotte

Liens // Mer & plongée

Autres liens