6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 22:40

Suite de l'énumération des « choses » observées récemment (et difficilement à cause de la visibilité capricieuse) dans le Golfe du Morbihan. Après la grande planaire et les clavelines, un animal un peu moins « sexy », mais omniprésent en Bretagne (notamment). L'holothurie Lèche-doigts, également connu sous le pseudo peu envié et peu enviable de cornichon de mer. J'en avais déjà parlé dans mon précédent blog. Je reprends, ici, une partie de ce que j'avais pu écrire à l'époque ainsi que deux vieilles photos. 

Holothurie Lèche-doigts
Holothurie Lèche-doigts

Le lèche-doigts est un échinoderme. En cela, c'est donc un cousin des oursins et des étoiles de mer. C'est plus précisément une holothurie, la classe certainement la plus ingrate des échinoderme dans laquelle on trouve, en plus des cornichons, les concombres de mer. Tout un programme ! J'aurai l'occasion de revenir sur les concombres dans de prochains articles, aujourd'hui restons sur les lèche-doigts.

Jusqu'à ma dernière plongée, le corps de cet animal était un mystère pour moi. Il vit en général caché dans une anfractuosité. Ne sont souvent apparents que ses tentacules buccaux ramifiés arborescents, c'est-à-dire ses doigts. Mais ça, c'était avant, avant de faire cette image :

Corps du lèche-doigts et tentacules
Le corps du lèche-doigts duquel sortent les tentacules

On voit très bien, sur celle-ci, le corps de l'animal duquel sortent les tentacules buccaux et à qui il doit son nom de cornichon. Cependant, l'autre nom de lèche-doigt ne doit rien au hasard non plus. En effet, l'holothurie utilise ses tentacules pour se nourrir. Les particules en suspension dans l'eau viennent se coller aux branches ramifiées. Après quoi, un à un, lentement (c'est pour ça qu'il faut prendre le temps d'observer en plongée), le lèche-doigts ramène ses tentacules vers sa bouche pour les « lécher » et se saisir de la nourriture ainsi pêchée. C'est ce que j'ai pu immortaliser sur cette dernière photographie. On arrive à distinguer, au centre de l'image, un doigt replié vers la bouche.

Une holothurie se lèche un doigt
Une holothurie qui se lèche un doigt

Le cornichon peut également replier tout son panache dans son corps. Pour s'en rendre compte, on peut - toujours avec modération et précaution - le toucher. On voit alors les tentacules se rétracter lentement, disparaître complètement et le cornichon se fermer sur lui-même laissant la place... à un grand vide.

Ressource utile :

. la fiche consacrée aux lèche-doigts du toujours excellent site DORIS : doris.ffessm.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte (101e département français et petite île tropicale de l'archipel des Comores, dans l'Océan Indien) et la Bretagne
  • Contact

Photos à vendre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)
N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Liens // Mayotte

Liens // Mer & plongée

Autres liens