19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 08:56

Nouveau retour dans le passé, un peu plus loin qu'avec l'expérience de plongée spéléo décrite il y a quelques jours. Je réédite aujourd'hui un vieil article à propos des alcyons.

Quand on commence à plonger, on s'imagine que, sous l'eau, la vie est organisée aussi « simplement » que sur terre. D'un côte, les animaux, de l'autre, les végétaux ! On se dit donc qu'en plongeant, on aura donc l'occasion de voir :

. des animaux ... poissons, mammifères, crustacés, etc.
. et des plantes ... algues, éponges, etc.

Et puis, on fur et à mesure des sorties, on se rend compte que les choses ne sont - finalement - pas aussi simple que cela. La frontière entre animal et végétal devient de plus en plus floue. On entre alors dans la 4e dimension des « animaux-plantes » ou des « plantes-animales », dimension à laquelle appartient l'alcyon.

Alcyon et étoile de mer
Alcyon aux polypes déployés

L'alcyon, un animal-fleur

Parce que sur terre les animaux bougent et les plantes sont enracinées en terre, il est difficile de concevoir qu'il peut en être autrement. Néanmoins, l'acyon nous prouve le contraire.

L'alcyon est un anthozoaire ou animal-fleur, de la grande famille des filtreurs passifs. L'eau déplaçant naturellement une grande quantité de petits organismes (zooplanctons, phytoplanctons), les plus gros ont trouvé que décidement ça ne valait pas la peine de perdre de l'énergie à se déplacer pour chasser. Ils ont alors décidé de s'arrimer et d'attraper tout ce qui passe à proximité en se contentant de tranquillement filtrer l'eau.

L'alcyon est un de ces filtreurs. Pour se nourrir, il déploie des polypes qui forment comme un duvet blanc (particulièrement visible sur la photo ci-dessus). C'est d'ailleurs toujours assez « rigolo » de poser son doigt - très délicatement bien entendu - sur un lobe et de voir les polypes se rétracter.

Une carte d'identité de l'alcyon

Les alcyons, pour ceux que l'on rencontre en Bretagne en tout cas, sont communément de couleur jaune-orangée (comme sur la photo). Il existe cependant une espèce de couleur rouge.

L'alcyon est un octocoralliaire, c'est-à-dire un corail mou dont chaque polype possède huit tentacules. Les alcyons sont mous car ils possèdent un hydrosquelette. En clair, ils se gonflent d'eau.

Ils sont très faciles à trouver en plongée car, d'une part, ils sont présents dès les faibles profondeurs et, d'autre part, ils évitent les endroits « chargés » (d'algues par exemple) et leurs préfèrent les sols durs (roches, etc.) et dégagés. De cette façon, ils profitent mieux du courant et de l'eau qui circule facilement, le festin en est d'autant plus important. On peut également en trouver sur les épaves, très nombreuses en Bretagne.

Voilà. Je crois qu'on a fait le tour de ce qui pouvait être dit de l'alcyon... pour une première approche en tout cas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte (101e département français et petite île tropicale de l'archipel des Comores, dans l'Océan Indien) et la Bretagne
  • Contact

Photos à vendre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)
N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Liens // Mayotte

Liens // Mer & plongée

Autres liens