12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 13:08

Les rencontres inattendues n'en sont que plus belles, surtout quand il s'agit d'une première. J'en ai faite une dernièrement, de rencontre de ce genre. Totalement inattendue puisque je n'avais pas imaginé pouvoir la faire dans le lagon de Mayotte (quelques recherches confirment effectivement que c'est assez rare).
Au plaisir s'est donc joint la chance de pouvoir observer, pendant quelques instants, un poisson-coffre à épine dorsale. Double plaisir et double chance puisque l'on en a vu, en fait, deux au cours de la même plongée.

 
Poisson-coffre à épine dorsale
Poisson-coffre à épine dorsale


Poisson-coffre à épine dorsale ou Lactoria fornasini ou poisson coffre épineux ou poisson-vache à épine dorsale ou ... Bref, un specimen de la famille des Ostraciidae.
La particularité de ces animaux, à ne pas confondre avec les poissons-globes (ou poissons-ballons) ? Ils ont un squelette qui est, en fait, une carapace faite de plaques osseuses. Ce sont des poissons totalement rigides. Ils ne peuvent pas se gonfler d'eau comme les poissons-globes.
Comment les différencier ? Les poisson-coffres sont anguleux (à cause des jointures des plaques osseuses). Les autres sont arrondis (du fait de l'absence d'éléments solides qui pourraient empêcher le gonflement).

 
Poisson-coffre à épine dorsale
Une vue de face qui permet de bien apprécier la forme très particulière de ce poisson


Le poisson-coffre à épine dorsale se distingue des autres Ostraciidae par ses « cornes » ou ses « épines » : une au-dessus de chaque œil, une sur le dos et deux situées sous la nageoire caudale. Le mâles se distingue par les zébrures bleues disposées sur son corps jaune. C'est un poisson qui évolue juste au-dessus des fonds sableux. Ça tombe bien, c'est là où nous avons trouvé les notres :)

Enfin, pour être à peu près complet, les Ostraciidae, nageant de façon un peu gauche, se défendent de leurs prédateurs en sécrétant une substance très toxique : l'ostracitoxine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte (101e département français et petite île tropicale de l'archipel des Comores, dans l'Océan Indien) et la Bretagne
  • Contact

Photos à vendre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)
N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Liens // Mayotte

Liens // Mer & plongée

Autres liens