10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 12:43

Ça a du bon de mettre, de temps en temps, le nez dans ses archives photographiques. Ça permet de remettre la main sur des images qui, à l'époque de leur prise de vue, furent mises de côté, oubliées, écartées pour quelque raison aujourd'hui mystérieuse. Accessoirement ça permet aussi de se souvenir (un peu), au-delà de toute nostalgie.

Parmi ces miraculées de la seconde chance, cette photo d'une comatule, réalisée lors d'une plongée de nuit dans le lagon de Mayotte. 

Comatule jaune
Comatule jaune

La comatule, un animal surprenant, comme c'est souvent le cas lorsque l'on compare le monde vivant « aérien »  à la faune et à la flore sous-marine. Car, contre toute attente, c'est bien d'un animal qu'il s'agit, d'une branche cousine des oursins et des étoiles de mer notamment.

J'ai - jusqu'à présent - fait peu de photo de comatules. L'une des premières, malgré qu'elle ne fut pas une réussite, fit l'objet d'un précédent article : Comatules et crinoïdes. L'image présentée aujourd'hui est plus intéressante d'un point de vue technique. Mais, comme la précédente, elle ne laisse que peu apercevoir ce qu'est réellement une comatule.

En quelques mots, une comatule c'est : des bras plumeux, un tout petit corps conique et des « pieds » appelés des cirres.

Des bras plumeux

Animal benthique et sédentaire, la comatule utilise ses bras articulés comme autant de filets pour « chasser » les micro-organismes et particules organiques qui flottent en suspension dans l'eau. C'est pour assurer efficacement cette fonction de filtration que les bras sont aussi longs et nombreux (constituant l'essentiel de l'animal) et qu'il ont cet aspect plumeux.

Sur la photo ci-dessus, l'animal commençait à être agacé de ma présence. C'est pour cela que ses bras ne sont pas complètement déployés en pleine eau. L'animal est dans une attitude de repli sur soi, pour se protéger.

Un corps conique et des cirres

Le corps de l'animal est, pour sa part, réduit à sa plus simple expression : un petit cône calcifié d'où partent les bras et sur lequel se trouvent quand même une bouche et un anus.

Plus intéressants, mais rarement visibles quand l'animal est accroché au substrat (ou à une branche de corail comme sur la première photo), les cirres. Ceux-ci, comme les bras, partent du corps... mais dans la direction opposée :) Ils sont beaucoup plus petits que les bras et servent à l'animal à s'accrocher solidement. Plus rarement à se déplacer sur le fond.

En agitant ses bras, la comatule peut se mouvoir en nageant. Pour ma part je n'en ai pas encore vu. Heureusement, d'autres si. D'autres qui ont même publié des vidéos de la scène, dont celle-ci : danse de la comatule, qui permet de bien se rendre compte de ce que sont les cirres. Et de constater aussi que tous les animaux marins ne sont pas forcément fait pour la nage !

Partager cet article

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte (101e département français et petite île tropicale de l'archipel des Comores, dans l'Océan Indien) et la Bretagne
  • Contact

Photos à vendre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)
N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Liens // Mayotte

Liens // Mer & plongée

Autres liens