3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 09:23

Vous avez dit bizarre ? Comme c'est étrange !
Ce week-end, Mayotte a servi d'escale au navire Marion-Dufresne.

 
Le Marion-Dufresne en escale à Mayotte
Le Marion-Dufresne en escale à Mayotte


Bien ! Mais... qu'est-ce que le Marion-Dufresne ?

Renseignement pris, il s'agit d'un navire affrété par l'Institut polaire français Paul-Émile Victor (Ipev) et les Territoire des Terres Australes et Antarctiques Françaises (Taaf).

(.) Moment de solitude.

Un navire polaire sous les tropiques ?
Est-ce que le Terre se réchauffe où se refroidit ?
Est-ce que le réchauffement de l'Hémisphère Nord de traduit pas un refroidissement au Sud ?
Est-ce que l'hiver tropical (je vais « affronter » mon premier) est si terrible que ça ?

Je continue mes investigations.
Le Marion-Dufresne a deux missions principales :
     . La recherche océanographique ;
     . La logistique des îles australes françaises (ravitaillement, etc.)
Bon. Mais encore...

Ce bateau mène actuellement une expédition scientifique complète dans les îles Éparses.
Fichtre, la piste de complexifie.

Les îles Éparses, d'origines coralliennes, se trouvent autour de Madagascar et sont constituées des îles Europa, Bassas-da-India, Juan-de-Nova, Tromelin ainsi que l'île Grande Glorieuse et l'île du Lys qui composent les Îles Glorieuses.
Et il s'avère que les îles Éparses sont un des cinq districts des Terres australes et antarctiques françaises.

(.) Autre moment de solitude.

Le Taaf s'occupe donc d'îles tropicales. Et oui, puisqu'il s'occupe des Terres Australes. Surprenant au premier abord mais logique.

Tout se recoupe. L'enquête est close.
Le Marion-Dufresne n'est donc pas un ovni amarré au port de Longoni.

Cette escale a également été l'occasion pour Michel L'Hour, Directeur du Drassm - Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines - et scientifique participant à l'expédition, de présenter, vendredi, à l'hémicycle du C.G, son métier d'archéologue sous-marin et plus globalement l'histoire et les missions du Drassm, créé en 1966 par André Malraux et fer de lance mondial dans ce domaine.
Une conférence très symphatique et instructive. Car, ce n'est pas toujours qu'un scientifique de haut niveau parvient à présenter son domaine de compétence de façon simple et didactique (et avec humour, ce qui ne gâte rien).

Voilà donc la conclusion d'un week-end scientifique.

N.B : si vous trouvez un trésor ou un vestige archéologique dans le lagon de Mayotte. Surtout laissez-le. il ne survivrai pas à son expositionà l'air ;)

Repost 0
Published by Metropolis - dans Carnet de voyage
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 11:59

Au cours d'une plongée récente, je suis tombé sur cette étoile de mer rouge (une étoile Nardoa galathea pour être précis).

 
Une étoile de mer... dans une drôle de pose
Une étoile de mer... dans une drôle de pose


Ce qui m'a interpellé, et donc décidé à immortaliser le moment, ce n'est pas l'étoile en elle-même, assez commune dans le lagon, ni sa couleur, ni sa taille. Mais plutôt ce qu'elle est en train de faire !
Et oui ! D'habitude, une étoile de mer est couchée sur le sol ou, en tout cas, posée à plat sur un subtrat (sable, roche, etc.)

Celle-ci, non.
Celle-ci est debout, les « bras en l'air », en équilibre entre deux roches. Alors oui, que fait-elle ?

Prise en flag de je ne sais quelle larçin ? Genre l'air de rien quand elle nous a vu nous approcher.

Une petite varape le long du tombant ?

Une pause bronzette et farniente, histoire de profiter du soleil qui perce la surface de l'eau ?

Perso, je ne connais pas la réponse. Et je crois que je ne la connaitrai jamais. Tant pis. Reste la photo.

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 18:10

Une brève tirée du Canard Enchainé n°4615, du 8 avril dernier, sous le titre : « Le lagon a mauvaise mine ».

Qu'apprend-on dans cet article ?
Le lagon de Nouvelle Calédonie, inscrit pour partie au patrimoine mondial de l'Unesco, est rempli de mines ! Des centaines de mines, oubliées de la 2de Guerre Mondiale.

Un souvenir de l'armée américaine quand elle se servait de la Nouvelle Calédonie comme base arrière pendant la guerre du Pacifique. Une ceinture de protection, coulée, quand l'armée est partie, mais pas nécessairement neutralisée.

Coulée, précisons-le, à des profondeurs très largement accessibles à des plongeurs loisirs (sinon c'est beaucoup moins drôle).

Un état de fait qui n'inquiétait pas grand monde jusqu'à un rapport inquiétant, début 2008, de B. Sciboz, spécialiste des recherches sous-marines, dans lequel il explique avoir trouver des explosifs dans des passes officiellement déminées.

Réponse laconique à ce rapport : « la situation que vous évoquez n'est naturellement pas inconnue des services de l'État qui œuvrent [...] pour, sinon supprimer le danger, circonscrire la menace... »

Commentaire d'un plongeur-démineur : « Si une mine de ce type explose [...] une réaction en chaîne est possible. Pour éviter tout risque, il faudrait un déminage industriel, ou alors interdire une partie du lagon à la navigation » (mon commentaire : on peut toujours rêver).

Commentaire laconique du Canard : comme pas grand chose ne bouge « il suffit d'inscrire les mines comme patrimoine de l'humanité... »

C'est toujours bon à savoir !

Repost 0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 06:07

Les quelques réactions, suite à mon précédent article « Dauphins et ambiances sous-marines », m'ont incité à présenter aujour'hui les mêmes photos de dauphins et d'ambiances sous-marines... mais en couleur. En Bleu & Bleu plutôt qu'en Noir & Blanc.

Comme ça chacun peut se faire son idée.

 

Deux dauphins à long bec
Deux dauphins à long bec

 

Deux dauphins à long bec
Deux dauphins à long bec

 
Un dauphin à long bec
Un dauphin à long bec

 

Un dauphin péponocéphale
Un dauphin péponocéphale

 
Un dauphin à long bec
Un dauphin à long bec

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 05:40

Dans la grande famille des bâtisseurs infatigables de récifs coralliens, certains ressemblent... à des coraux, des vrais, solides, calcaires. Et d'autres... un peu moins.

Le Plerogyra sinuosa est de ceux-là. Tout doux, tout mou (enfin j'ai pas essayé), on n'a presque envie d'en faire son oreiller.

 
Un bâtisseur de récifs qui n'en n'a pas l'air
Un bâtisseur de récifs qui n'en n'a pas l'air


Pourtant il s'agit bien d'un Cnidaire madrépore, d'un bâtisseur de récifs. Sauf qu'ici la structure calcaire du corail est masquée par ces énormes ampoules translucides, au niveau des tentacules du polype ; Ampoules contenant les zooxanthelles.

Glossaire et complément d'information :

1°/ Cnidaires ... embranchement, dans la classification animale, regroupant les espèces pourvues de cnidoblastes (cellules urticantes) tel les méduses et les anémones par exemple.

2°/ Madrépores ... Cnidaires dont la base fabrique du calcaire formant un squelette extérieur. C'est ce phénomène qui aboutit à la formation des récifs coraliens.

3°/ Polypes ... nom donné à la forme fixée des Cnidaires en opposition à la forme libre appelée méduse.

4°/ Zooxanthelle ... algue unicellulaire qui, dans les mers tropicales, vit en symbiose avec les Cnidaires, dans les polypes. Ces algues réalisent une photosynthèse qui favorise, par réactions chimiques, la formation du calcaire et la croissance rapide du squelette corallien. En échange, les polypes amènent différents aliments nutritifs à leurs algues symbiotiques. Les zooxanthelles ont besoin de lumière et de chaleur pour réaliser la photosynthèse. C'est pourquoi elles prospèrent dans les eaux tropicales, chaudes et claires.

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 05:39

Tout plat, tout mince, tout petit... mais acrobate et contortionniste tout de même ce ver planaire du lagon de Mayotte. Accroché sous sa roche sans les mains, juste avec quelques infimes (microscopiques même) points de contact...

 
Ver planaire du lagon de Mayotte
Ver planaire du lagon de Mayotte


Ça laisse rêveur.

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 18:54

Il était une fois, au royaume enchanté de l'Ylang-ylang, un gentil parfumeur que de mal-intentionnés malandrins ont empéché de parfumer en rond.

Il faisait ceuillir les fleurs jaunes - le nectar - de ses arômes par des mains habiles, certes, mais clandestines disaient-ils.

Dépité, notre alchimiste s'en est allé fabriqué son or sous d'autres cieux.

Il reste, de son passage éphémère et de la colère qui fût la sienne, une plantation, une forêt : la forêt enchantée des arbres renversés.

« Puisque l'on marche sur la tête dans ce royaume, les arbres aussi vont pousser à l'envers » a-t-il déclarer avant partir... non sans avoir certainement pétrifié quelques malandrins au milieu de sa plantation.

 
Un malandrin pétrifié ?
Un malandrin pétrifié ?

 
La tête à l'envers
La tête à l'envers

 
Arbres d'Ylang-ylang

Repost 0
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 19:42

Dans le lagon de Mayotte, il y a beaucoup de choses à voir... sur l'eau et sous l'eau.

Parmi celles-ci, certains mammifères marins, et particulièrement des dauphins.
Plusieurs espèces de dauphins même : des dauphins de Bornéo (ou dauphins de Fraser), des dauphins à long bec et des dauphins péponocéphales.

Nous avons eu l'occasion de « croiser » ces trois espèces (ainsi qu'une 4e dont j'ai oublié le nom) lors d'une journée « Safari dauphins », il y a quelques temps.
L'occasion donc de ramener quelques photos... de dauphins (forcément) et d'ambiances sous-marines.
Des images travaillées, pour une fois, en noir & blanc (ce qui reste toujours le must - à mon avis - pour ce qui est de la photographie d'ambiance justement).

 

Deux dauphins à long bec
Deux dauphins à long bec

 
Cette espèce de dauphin s'appelle bien à long bec. Toutefois, les dauphins, comme d'autres animaux marins, n'ont pas un bec mais un rostre.

 

Deux dauphins à long bec
Deux dauphins à long bec

 
Un dauphin à long bec
Un dauphin à long bec

 
Les deux photos suivantes sont en limite de netteté.
Je les présente ici néanmoins. 1°/ Parce que sur l'une d'elle on voit bien la tête en forme de melon qui donne son nom au dauhin Péponocéphale. 2°/ Et j'aime bien la « pose » du dauphin sur la seconde :)

 

Un dauphin péponocéphale
Un dauphin péponocéphale

 
Un dauphin à long bec
Un dauphin à long bec

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 12:35

Ça y est. La consultation des mahorais pour l'évolution du statut de l'île en département est close.
Le résultat est sans surprise. La participation peut-être un peu.

Quoi qu'il en soit, tout cela s'est terminé pas une fête à Mamoudzou, sur l'esplanade du bâtiment du Comité du Tourisme.

Voici quelques instantanés de cette soirée, telle que nous l'avons vécu, avec ses moments graves et officiels et ses moments festifs avec musique, chant et danse.
 

Dépouillement du vote à la mairie de Mamoudzou
Dépouillement du vote à la mairie de Mamoudzou
 

Dépouillement et comptage des voix au bureau centralisateur
Dépouillement et comptage des voix au bureau centralisateur
 

Les préparatifs du concert et de la fête
Les préparatifs du concert et de la fête
 

Le concert de la victoire
Le concert de la victoire
 

Les danses de joie des Bwénis
Les danses de joie des Bwénis
 

Toujours le concert
Toujours le concert
 

Et encore des danses
Et encore des danses
 

Le tout retransmis sur écran (presque) géant
Le tout retransmis sur écran (presque) géant

 
Un bémol à tout cela : les réactions exprimées des métropolitains dans les différents forums des journaux sont, comme c'était malheureusement à craindre, très peu accueillantes.

N.B : je n'ai pas de photo du feu d'artifice. Personne ne sachant à quelle heure il devait être tiré (23h finalement), j'ai déclaré forfait avant :(

Repost 0
Published by Metropolis - dans Carnet de voyage
commenter cet article
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 09:52

N'étant pas sur l'île depuis longtemps, je n'ai pas souhaité débattre, sur ce blog, de la départementalisation.

Tout d'abord parce qu'il s'agit avant tout un blog passion à propos de la plongée et de la vie sous-marine (de Mayotte puisque je vis à Mayotte pour l'instant). Ensuite parce que je voulais, avant tout, me faire une opinion réellement fondée, essayer de comprendre le pourquoi du comment, les tenants et les aboutissants, le contexte régional et historiques... en me confrontant à la réalité de l'île, ou du moins de ce que je pouvais en percevoir en peu de temps.

J'ai donc essayé de beaucoup m'informer, lire, écouter les débats, les arguments en faveur du oui, ceux (moins audibles malheureusement mais pas moins intéressants ou pertinents) en faveur du non.

Et hier soit, à 2 jours du vote, je tombe sur un reportage du JT de France 2 à ce sujet.

Heureusement que j'étais assis car ce reportage de 2 min était un scandale, une honte.
Les choses étaient tellement condensées, raccourcies, juste présentées mais surtout pas expliquées, le reportage était tellement superficiel qu'il en devenait un ramassis de clichés nauséabonds, insultants et dévalorisants pour les mahorais, à la limite du racisme.

Au final, on ne retient du reportage que 2 choses :

1°/ Mayotte est un boulevard d'entrée pour de nombreux immigrés clandestins (hantise bien connue du français métropolitain) ;

2°/ Les mahorais sont des musulmans polygames et bordéliques (au vue de leur état civil) qui attendent avec impatience les prestations sociales qu'apportera la départementalisation.

Le reportage n'expliquait pas pourquoi l'état civil n'est pas encore bien cadré, il n'expliquait pas que la départementalisation prendra des années si le oui l'emporte, qu'il y a une feuille de route progressive sur une 20e d'années (ceci dit, je ne suis pas convaincu que les habitants de l'île l'ont bien assimilé également). Il n'expliquait pas la situation ni l'histoire de l'île dans la région et la réalité un peu plus complexe donc. Il n'expliquait donc rien et se contentait de d'aligner les lieux communs.

Après le reportage, j'ai essayé de me mettre à la place d'un « métro » qui vit la crise à plein temps (le chômage ou la crainte du chomage, les difficultés financières, tout ce qu'on lui rabâche à longeur de journée...) et à qui on montre ses images.

Et là, je me suis dit que le reportage n'allait pas aider à l'acceptation des mahorais dans la République. Bien au contraire...
Si tout le battage médiatique actuel à propos de l'île est du même acabit, je crains que l'on n'aille pas vers des lendemains qui chantent sur l'île au lgon.

Affligeant et désolant.

N.B : Petite précision également sur l'inspection du travail qui, dans le reportage, est présentée comme une institution de chasseurs de clandestins. Ce n'est ni la réalité sur le terrain, ni la volonté des gens qui y travaillent. Ils auraient certainement signé à la Paf si cela avait été le cas.

Repost 0
Published by Metropolis - dans Autres & divers
commenter cet article

Présentation

  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte (101e département français et petite île tropicale de l'archipel des Comores, dans l'Océan Indien) et la Bretagne
  • Contact

Photos à vendre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)
N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Liens // Mayotte

Liens // Mer & plongée

Autres liens