14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:53

Il en fallait un, c'était inévitable !

C'est comme une fatalité, il était inconcevable que je ne relate pas ma série de plongées à Malte sans parler, comme je le fais pour chaque destination, au moins une fois d'un nudibranche, sans montrer au moins une ou deux photos d'une limace de mer.

Contre toute attente, la « pêche » n'a cependant pas été très fructueuse, je n'ai en effet pas observé beaucoup de nudibranches durant mes quelques sorties sous-marines autour de l'archipel méditerranéen. Pour ne rien arranger, les photos que j'en ai ramenées sont, en plus, très loin d'être extraordinaires, la netteté y étant plutôt « hasardeuse ».

Pas grave, je ne déroge pas à la règle. Voici donc deux (les deux meilleures ?) images de la série avec un beau spécimen de nudibranche... violet !

  Nudibranche
Un nudibranche

Et comme ça y est, puisque les fêtes sont terminées, que le sapin a pris le chemin de la déchèterie et qu'une nouvelle année commence... bonne année à tous donc, bonnes bulles et bonnes plongées en 2013.

  Nudibranche violet
Nudibranche violet
Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 13:46

Une autre belle et agréable surprise de mes quelques plongées de nuit à Malte : l'observation de poulpes !

Certes, dit comme cela, ça n'a pas l'ait très « excitant », ni très original, particulièrement après l'évocation précédente des créatures marines abyssales également nocturnes. Il est évidemment aussi - et toujours - possible de trouver des poulpes en plongeant en journée. Et pour tout dire, les animaux rencontrés étaient plutôt de petite taille comparés à d'autres que j'ai pu voir et photographier dans l'océan Indien, à Mayotte (les images sont visibles en cliquant ici notamment).

  Poulpe
Un poulpe en Méditerranée

Néanmoins, l'observation nocturne des céphalopodes avait ceci de remarquable que les mollusques étaient en pleine activité, en déplacement et reptation sur le fond.

  Poulpe en mouvement
Poulpe en mouvement

Et, finalement, je n'ai pas rencontré si souvent que cela de telles situations. C'est une chose que de dénicher un poulpe blotti dans son trou, qui laisse entrevoir uniquement ses yeux. C'en est une autre que de suivre l'animal dans ses mouvements et ses déplacements souples et rapides. C'est un tout autre spectacle que de le voir se mouvoir en dépliant, liant et déliant ses longs tentacules.

  Poulpe aux tentacules dépliés
Poulpe aux tentacules dépliés

Sans parler de l'expression caractéristique du regard, à la fois aristocratique et flegmatique, avec une pointe de détachement. What else ?

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 22:41

Créatures abyssales, l'expression est, certes, un peu exagérée. Les « abysses » dans lesquelles j'ai pris les photographies qui suivent ne se situent qu'entre 10 et 20 mètres de profondeur. Peu importe, j'assume :)

En fait, si j'emploie ce terme c'est surtout en référence au film Abyss, le chef d'œuvre (de mon point de vue) sous-marin de James Cameron et datant - déjà ! - de 1989. Les créatures immortalisées ci-après m'évoquent en effet, et sans hésitation, les être étranges mis à l'écran, à l'époque, par le réalisateur à succès pour peupler le fond des océans.

  Créature marine
Créature marine

À défaut de créatures abyssales, il s'agit pour le moins, et malgré tout, de créatures marines. Des êtres translucides, émettant des lumières blanches avec, de temps en temps, des touches de couleur bleu, jaune ou rouge.

  Créature marine

Un spectacle finalement assez magique, observé lors de deux plongées de nuit à Malte, en novembre dernier.

  Créature marine
Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 20:02

En plongée à Malte, un des premiers animaux qu'il m'ait été donné de voir fut un ver de feu. Durant les jours qui ont suivis, au cours de mes différentes sorties diurnes et nocturnes, j'ai pu en observer beaucoup, dont  certains parfois très grands (de l'ordre d'une trentaine de centimètres). Je ne sais pas ce que cela signifie - voire même si cela signifie quelque chose - quant à la qualité de l'eau, mais les fonds de l'archipel maltais en sont remplis. Peut-être n'est-ce qu'un phénomène saisonnier ? Je ne sais pas, pas encore en tout cas. Il va falloir enquêter...

  Ver de feu
Ver de feu

Pour en revenir à l'« Hermodice carunculata » (c'est le nom scientifique de l'animal), c'est la première fois que je voyais un ver de feu en plongée. Je ne savais donc pas :) Et pendant quelques instants j'ai eu la forte tentation de « palper » cet animal au corps segmenté et aux couleurs vives. En effet, je considère la plongée également comme une expérience tactile. Avec modération et réserve cependant, ne serait-ce que par « respect  » des animaux rencontrés. Qui aimerait se faire tâter à tout bout de champ ? Et par prudence aussi, notamment - et particulièrement - quand je ne connais pas ce que j'ai en face de moi. Bien m'en a pris ici, sinon je pense que j'en souffrirais encore :)

On le voit sur la photo, le ver de feu possède, de part et d'autre de son corps, des rangées de touffes latérales. Ce sont des soies (des poils)... creuses et urticantes ! Quand on les touche, telles des aiguilles, elles percent la peau du prédateur et libèrent des neurotoxiques. Le principe est le même quand l'agresseur est un homme. Le « poison » provoque alors de fortes démangaisons et des sensations de grandes brûlures. D'où le nom de ce ver annélide.

Malgré le nombre de vers observés, je me suis retenu de les toucher. Bien m'en a pris, j'ai pu pleinement profiter de toute cette série de plongées automnales en Méditerranée.

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 07:22

Quelques jours de vacances sur l'archipel de Malte pour la Toussaint ont - forcément :) - été l'occasion de plusieurs plongées dans les eaux bleues (et encore relativement chaudes, 23°C) de la Méditérranée. Cette escapade et ces sorties sous-marines feront l'objet de plusieurs articles dans les prochaines semaines, de présentation et de description (en image) de la faune rencontrée. Mais aujourd'hui, rien de tout ça, juste des photos d'ambiance, l'ambiance de la plongée à Malte.

Je l'avais déjà fait en introduction des articles consacrés à ma précédente croisière en mer Rouge. J'ai, de la même façon, tenté de rendre en image l'ambiance d'une plongée dans les eaux un peu chargées des côtes Nord de la Bretagne, de montrer les plongeurs dans leur environnement d'évolution. Je réitère aujourd'hui avec ces quatre premières images ramenée de Méditerranée.

  Plongée à Malte
Plongée à Malte

La plongée à Malte, c'est donc de la transparence, des roches (pas de récif corallien cette fois-ci :) ), des bulles, les jeux de la lumière du soleil qui perce la surface.

  Plongée à Malte

La plongée autour des îles des l'archipel maltais (Malte, Gozo et Comino), c'est aussi du bleu (parfois très intense), une foultitude de petits poissons et quelques épaves.

  Plongée à Malte
Plongée dans la Grande Bleue, au milieu des poissons

  Plongée à Malte
Repost 0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 20:52

Cela faisait longtemps que je n'avais pas parlé de Mayotte. Le « Défi EDEN en 365 jours » m'en donne l'occasion aujourd'hui. Il permet à celui qui l'aura relevé avec succès de partir sous les tropiques, destination l'île au lagon :)

Mais d'abord qu'est-ce qu'EDEN ?
Il s'agit d'une initiative - peu connue - de la Commission européenne, un concours annuel dont l'objectif est de promouvoir des destinations dites « d'Excellence » dans chacun des pays participant. Ces destinations sont récompensées pour leur projet de développement qui doit conjuguer croissance économique et développement durable. Autre point commun de ces destinations : elle sont dites « émergentes ». En termes moins politiquement corrects, elles sont peu connues des touristes et donc peu visitées. La Commission européenne vise, à travers le concours EDEN, à en améliorer la visibilité et la notoriété.

Aujourd'hui le réseau français des destinations EDEN se compose de 18 sites... dont Mayotte, primée en 2010 sur le thème « Tourismes et Espaces aquatiques ». Toute la liste des destinations EDEN françaises ici : http://int.rendezvousenfrance.com/fr/special/destinations-europeennes-de-lexcellence-en-france

  Pirogues à balancier
Plage de Mayotte

Le « Défi EDEN en 365 jours » a été lancé le 1er octobre. Le lot du vainqueur est un séjour pour deux à Mayotte (vol compris). Pour participer, rien de plus simple : il suffit de voyager ! Mais pas n'importe où. En 365 jours - un peu moins maintenant - chaque participant doit visiter au moins trois destinations EDEN et faire valider son passage sur un Carnet de Route Nominatif (téléchargeable ici : http://int.rendezvousenfrance.com/fr/infosredac/relevez-le-defi-eden-en-365-jours).

Un tirage au sort désignera trente gagnants. Si Mayotte constitue la première dotation, il est aussi possible de gagner un séjour « Bio et spa » dans le Parc naturel régional des Vosges du Nord, une escapade gourmande dans le vignoble du Jura ou encore un week-end sur un voilier à Dunkerque.

L'île au lagon vous tente ? Alors dépêchez-vous, le compte à rebours est lancé ;)

 
Repost 0
Published by Metropolis - dans Autres & divers
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 11:45

Cela fait quelques temps maintenant, depuis mon « expérience mahoraise », que je m'essaye à la photo sous-marine en plan large. En plan en tout cas plus large qu'une macro sur un mollusque, un corail, un nudibranche ou tout autre hôte - animal ou végétal - des fonds marins. Parce que chaque plongée est aussi une histoire d'ambiance.

C'est cette atmosphère que, de temps en temps, je veux essayer de traduire en image. Je l'ai fait notamment en mer Rouge, dans le lagon de Mayotte (bien évidemment) ou encore à l'île Maurice. Ce n'est pas toujours très facile, il suffit de pas grand chose pour que la visibilité s'atténue rapidement. Il est, de ce fait, aisé d'imaginer la difficulté supplémentaire que cela représente de faire de la photographie en plan large dans des eaux naturellement chargées comme celles de Bretagne. Néanmoins, je veux tenter le pari. L'ambiance des plongées en Bretagne en vaut largement une autre, elle peut même suffire à motiver une sortie. 

  Plongée dans la Manche
Plongée dans la Manche

Voici donc, aujourd'hui, les deux premières images de cette expérience. Deux photos d'une sortie en août, par une très belle journée ensoleillée (si, si...) Indépendamment de la qualité photographique, l'atmosphère sombre, toute en nuances de bleu-verdâtre est là :) Ce ne sont que les premiers essais. À suivre...

  Ambiance de plongée
Ambiance de plongée...

À noter cependant que la photo du homard bleu de Bretagne présentée dans mon précédent article a été faite le même jour, sur le même site de plongée. Comme quoi, on n'argumentera jamais assez sur l'absolue nécessité d'un flash pour faire de la photographie sous-marine, ne serait-ce que pour faire apparaître les couleurs.

Repost 0
Published by Metropolis
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 12:20

Le homard bleu, chacun a sa façon de l'apprécier. Cuit à la vapeur, au court-bouillon ou sur le gril. Accompagné de beurre à l'ail, de citron ou de mayonnaise. À l'armoricaine, avec tomates, cognac et aromates. Les possibilités sont nombreuses.

Pour ma part, même si le homard européen est - selon les connaisseurs dont je ne suis pas - plus fin que le homard américain (ou canadien) et même si les meilleurs homards français sont ceux de Bretagne et de Normandie, je préfère quand même le homard bleu... en tête à tête, lors d'une plongée dans les profondeurs des eaux de Manche ou d'Atlantique.

  Homard bleu de Bretagne
(Gros) homard bleu de Bretagne

Je les préfère donc en tête à tête, surtout si, comme celui-ci, ils ont eu le temps de grandir, s'ils sont bien gros avec des pinces puissantes et imposantes. Surtout si, toujours comme celui-ci, ils ne sont pas farouches, s'ils sont suffisament curieux pour ne pas rentrer dans leur trou dès qu'un plongeur approche. Ça permet de faire de très beaux portraits :) Enfin, il ne faut toutefois pas perdre trop de temps. Car, même curieux, le homard bleu n'est pas nécessairement très patient.

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 21:45

[Cet article a été légèrement modifié suite à une confusion de ma part. Une mauvaise interprétation du temps qui passe. Le Festival de La Gacilly ne s'est pas terminé le 31 août. Les photos peuvent encore être contemplées pendant quelques jours, jusqu'au 30 septembre]

Aujourd'hui ce n'est pas de plongée que je souhaite parler (pour une fois...) mais c'est quand même de photo, du Festival photo Peuple et Nature de la Gacilly (en Bretagne, entre Rennes et Redon) précisément.

La neuvième édition de cette exposition en plein air vient de se terminer va bientôt se terminer, le week-end dernier du 30 septembre. L'occasion de faire un petit point sur une édition qui, une nouvelle fois, a tenu tient toutes ses promesses. De très belles photos taille XXL exposées en façade des maisons du village, d'autres, à peine moins grandes, tout le long des rues pavées. Le prétexte idéal à une déambulation sous un beau ciel bleu de fin d'été.

  Festival photo 2012 de la Gacilly
Expo photo en plein air

Ce que je retiendrai de cette collection d'images : principalement des visages, beaucoup de portraits. Avec la série « 7 milliards, 193 nations » des photographes de l'agence Reuters. Le principe : 1 portrait par pays du monde. Forcément réducteur, parfois caricatural, mais très enthousiasmant. Des hommes, des femmes, des enfants, beaucoup d'expressions et beaucoup de couleurs.
Avec la série « Les morbihannais dans l'objectif » de J.M Turpin et G. Bassignac. De magnifiques images de bretons dans leur environnement quotidien et professionnel. Il y avait aussi les « Rencontres » de Juan Manuel Castro Pietro, « Les visages du Brésil » de José Medeiros. Mais aussi les images de Heidi & Hans Jürgen Koch. Des portraits anthropomorphiques très troublants de grands singes.

  « Les visages du Brésil » de J. Medeiros
« Les visages du Brésil » de J. Medeiros

Je retiendrai enfin, de ce 9e festival photo Peuple et Nature de la Gacilly, trois belles galeries noir & blanc. Deux premières séries de deux photographes connus et reconnus qu'il n'y a plus besoin de présenter : Robert Doisneau et Raymond Depardon. Et une dernière série d'un photographe qui en prend le chemin (ça serait mérité) : Pierre de Vallombreuse que je trouve décidément et définitivement très intéressant.
Son engagement très fort pour la survie des peuples premiers a notamment pris corps avec son travail « Hommes racines ». Des images denses, instructives, souvent impressionnantes et spectaculaires (au sens premier du terme) qui prouvent, si besoin est, que l'argentique noir & blanc est encore tout à fait d'actualité et n'a pas son pareil pour faire passer tout un tas de choses à travers les images.

Tout le détail de ces différentes expositions et de celles dont je n'ai pas parlé ici sur le site du festival : www.festivalphoto-lagacilly.com

Repost 0
Published by Metropolis - dans Autres & divers
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 22:12

Les nudibranches, si souvent abordés dans ce blog, appartiennent à l'embranchement plus général des mollusques opistobranches. Mollusque pour « corps mou » et opisthobranche pour « branchie à l'arrière du coprs ». En font également partie, les tectibranches. Et parmi les tectibranches se trouvent l'Aplysie ou lièvre de mer, l'animal marin qui nous intéresse aujourd'hui.

Pour faire simple et pour résumer, je vais parler, dans les quelques lignes qui suivent, d'un mollusque qui ressemble à un escargot (de mer) mais qui, parce qu'il a des tentacules sensoriels (ou rhinophores) qui ressemblent à deux longues oreilles, est appelé lièvre (de mer). Un exemple parmi d'autres de la subtilité du bestiaire marin :)

Peu importe son nom, le lièvre de mer est donc avant tout un escargot. Il s'en rapproche en tout cas beaucoup de par sa physionomie. La preuve en image :

  Aplysie ou lièvre de mer
Aplysie ou lièvre de mer

Il s'agit d'un animal assez gros, plusieurs centimètres, jusqu'à 15 ou 20, facile à trouver et à observer quand il se trouve sur le site de plongée. Les Aplysies (le nom scientifique de ces espèces) ont, comme tout bon escargot, une coquille. Plus exactement, un reste de coquille, mince, fragile, transparente... et interne.

Visuellement, ce qui est le plus caractéristique de l'animal, ce sont donc plutôt ses deux grands tentacules olfactifs dressés sur la tête et auxquels il doit son nom. À la base de ces « oreilles » se trouvent une paire d'yeux, très petits (donc difficilement visibles) mais très efficaces.

  Lièvre de mer
Un lièvre de mer

Le lièvre de mer se déplace le plus souvent en rampant sur les fonds peu profonds. Plus rarement il peut nager. Et malgré sa fragilité apparente, il n'a que peu de prédateurs car il est efficacement armé. Notamment le mollusque sécrète, comme les seiches ou les poulpes, une encre violette qu'il relâche quand il est menacé. Son corps contient également des cyanobactéries qui le protègent contre les poissons.

Deux sites pour approfondir le sujet et voir d'autres photos :

. Doris.ffessm.fr
. www.mer-littoral.org

Repost 0
Published by Metropolis - dans Faune sous-marine
commenter cet article

Présentation

  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte et la Bretagne
  • : Plongée et biologie sous-marine, entre Mayotte (101e département français et petite île tropicale de l'archipel des Comores, dans l'Océan Indien) et la Bretagne
  • Contact

Photos à vendre

Certaines photos de ce blog (ainsi que d'autres sur des thèmes variés) sont en vente sur Fotolia (pour les francophones) et Dreamstime (pour les autres :)
N'hésitez pas, pour vos photos d'illustration, à consulter :

   . Ma galerie Fotolia
   . Ma galerie Dreamstime

Recherche

Liens // Mayotte

Liens // Mer & plongée

Autres liens